Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway : la mère de l'accusé; et le détecteur de mensonge (HD)

Hédy Sellami



Film américain en noir et blanc.

Le film a été tourné dans l'Etat de l'Illinois, en utilisant autant que possible les lieux où s'est déroulée l'histoire vraie de laquelle le scénario est tiré.

Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway : la mère de l'accusé; et le détecteur de mensonge (HD)


20th Century Fox

Scénario : Jerome Cady et Jay Dratler

Adaptation de Leonard Hoffman et Quentin Reynolds d'après des articles de James P. McGuire

Musique : Alfred Newman
Arrangements orchestraux : Edward Powell

Directeur de la photographie : Joe Mac Donald

Direction artistique : Lyle Wheeler et Mark Lee Kirk

Décors : Thomas Little et Walter M. Scott

Montage : J. Watson Webb Jr

Son : W.D. Flick et Roger Heman

Western Electric Recording

Produit par Otto Lang



James Stewart est le journaliste McNeal
Richard Conte est Wiecek, accusé du meurtre d'un policier
George Tyne est Tomek Zaleska, l'autre accusé
Lee J. Cobb est Kelly, le rédacteur en chef du journal
Helen Walker est Laura McNeal, l'épouse du journaliste
Betty Garde est Wanda Skutnik, la femme qui affirme avoir reconnu Wiecek et Zaleska
Kasia Orzazewski est Tillie Wiecek, la mère de l'accusé
Joanne de Bergh est Helen Wiecek, la compagne de l'accusé
Howard Smith est Palmer
Moroni Olsen est le président de la commission des libertés conditionnelles
John McIntire est Faxon
Paul Harvey est Burns
Otto Waldis est le compagnon de Wanda Skutnik



L'action se situe à Chicago, aux Etats-Unis.

En décembre 1932, en pleine période de prohibition, un policier est tué par deux hommes dans un café tenu par une certaine Wanda Skutnik.

On arrête deux hommes, Wiecek et Zaleska.
Wanda Skutnik les reconnaît formellement et affirme que ce sont bien eux qui ont commis le crime.
En novembre 1933, ils sont condamnés à 99 ans de prison.

En octobre 1944, le rédacteur en chef du Chicago Times voit dans son propre journal une annonce qui l'intrigue : Tillie Wiecek, la mère de l'un des deux condamnés, offre une récompense de 5 000 dollars à toute personne qui pourra innocenter son fils. Elle indique qu'on peut la contacter en appelant Northside 777.

Le rédacteur en chef charge l'un de ses journalistes, McNeal, de regarder ce dossier d'un peu plus près.
McNeal n'est pas très chaud. Il pense que Wiecek est bel et bien coupable.
Il rencontre quand même sa mère, mais cela ne modifie pas son avis (notre premier extrait).

Il poursuit cependant son enquête.
Cette fois, il rencontre Wiecek à la prison. Puis, il parle avec sa compagne, qui a divorcé et qui lui raconte qu'elle l'a fait à la demande de Wiecek lui-même, en l'innocence duquel elle déclare ne pas douter tout simplement parce que, affirme-t-elle, son mari était avec elle lorsque l'agent a été tué.

Alors que le Chicago Times a commencé de médiatiser l'affaire, Wiecek accepte de passer au détecteur de mensonges (notre deuxième extrait). Selon l'analyse des résultats, il n'aurait pas menti.

McNeal commence sérieusement à croire en l'innocence de Wiecek, d'autant que, semble-t-il, l'enquête policière, à l'époque, aurait été tendancieuse.
McNeal s'aperçoit que Wanda Skutnik a menti : elle avait affirmé n'avoir vu Wiecek pour la première fois que le jour du meurtre, avant de le revoir lors de la confrontation; or, des pièces montrent que c'est faux.
En outre, d'autres témoins certifient qu'elle n'aurait pas pu identifier les meurtriers.

McNeal retrouve, difficilement, Wanda Skutnik. Elle refuse catégoriquement de revenir sur son témoignage.

Cependant, une photo comporte un détail qui pourrait bien révéler la vérité : on va enfin savoir si Wiecek est coupable ou innocent ...





Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway : la mère de l'accusé; et le détecteur de mensonge (HD)

James Stewart est le journaliste McNeal
James Stewart dans le film américain Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
James Stewart dans le film américain Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
D'autres films avec James Stewart :

Rear window (Fenêtre sur cour, 1954) d'Alfred Hitchcock

Vertigo (Sueurs froides, 1958) d'Alfred Hitchcock

Richard Conte est Wiecek
Richard Conte dans Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Richard Conte dans Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Un autre film avec Richard Conte :

The blue gardenia (La femme au gardénia, 1953) de Fritz Lang

George Tyne et Richard Conte
George Tyne et Richard Conte dans le film Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
George Tyne et Richard Conte dans le film Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway

A droite : Betty Garde
Betty Garde dans le film Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Betty Garde dans le film Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway

Helen Walker et James Stewart
Helen Walker et James Stewart dans Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Helen Walker et James Stewart dans Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Un autre film avec Helen Walker :

The big combo (Association criminelle, 1955) de Joseph Lewis

Lee J. Cobb est le rédacteur en chef du journal
Lee J. Cobb dans le film Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Lee J. Cobb dans le film Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Un autre film avec Lee J. Cobb :

Party girl (Traquenard, 1958) de Nicholas Ray

Joanne de Bergh est Helen Wiecek
Joanne de Bergh dans Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Joanne de Bergh dans Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway

A droite : Kasia Orzazewski est la mère de l'accusé
Kasia Orzazewski  dans Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Kasia Orzazewski dans Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway

Affiche du film Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway
Affiche du film Call Northside 777 (Appelez Nord 777, 1948) de Henry Hathaway


Un autre film de de Henry Hathaway :

True grit (Cent dollars pour un shérif, 1969)



Un autre film auquel ont collaboré Jay Dratler, Thomas Little et Lyle Wheeler :

Laura (1944) d'Otto Preminger



Un autre film dont Walter M. Scott a signé les décors :

Planet of the Apes (La planète des singes, 1968) de Franklin J. Schaffner



Un autre film dont Alfred Newman a signé la musique et auquel ont collaboré Roger Heman ainsi que W.D. Flick et Edward Powell :

All about Eve (1950) de Joseph L. Mankiewicz



Un autre film auquel a collaboré Joseph Mac Donald :

The list of Adrian Messenger (Le dernier de la liste, 1963) de John Huston



Un autre film auquel ont collaboré Mark Lee Kirk et Lyle Wheeler :

The Bravados (Bravados, 1958) de Henry King



Observations sur le fondu enchaîné dans le cinéma