L'ultima vittima (La dernière victime, 1913) de Roberto Roberti : des rêves de grandeur

Hédy Sellami



Film muet italien.

La version que nous avons vue dure à peu près 35 minutes. L'histoire est divisée en deux parties.

Il doit s'agir d'une copie d'exploitation pour la France, puisque les cartons sont en français (de rares fautes de français dans les cartons).

Sur les cartons, l'on peut voir Films Aquila. Sur l'un des cartons, on peut lire Super Film.

Les décors, costumes et teintes sont superbes.

Roberto Roberti était réalisateur, scénariste et acteur.

Son vrai nom était Vincenzo Leone. Il était le père du réalisateur Sergio Leone.

L'ultima vittima (La dernière victime, 1913) de Roberto Roberti : des rêves de grandeur


Antonietta Calderari est la courtisane Emma Vallona
Giuseppe De Witten est le ministre D'Angy
Roberto Roberti est le prince de Gébraléon (ou de Gibraleon, selon un carton. Dans la copie que nous avons visionnée, il est appelé duc, et, même, d'après une lettre adressée à Emma, duc de Nunez, si nous lisons bien)
Federico Elvezi est Aly, le serviteur noir
Bice Waleran


L'action se déroule à l'époque contemporaine du film.

Emma Vallona est une jeune courtisane.
Elle est la maîtresse du ministre D'Angy.

Criblée de dettes et dévorée d'ambition (notre extrait), elle accepte le marché que lui propose un adversaire politique du ministre : elle feindra d'avoir une traite de 100 000 francs à payer, et fera en sorte que D'Angy se porte garant de cette traite en la signant. En échange du document signé de la main du ministre, elle recevra 200 000 francs.
Emma réussit la manœuvre. Les journaux publient la traite signée par l'homme politique, et la carrière de celui-ci est ruinée.

Emma a changé de résidence. Elle s'est séparée de son domestique Aly, qui la considérait comme une idole.
Elle doit se marier avec un duc.

Mais, voici que D'Angy lui envoie un courrier : il va tout révéler et elle ne pourra pas épouser le duc.
Le hasard fait qu'Emma retrouve Aly. Elle lui demande d'aller chez D'Angy et de voler des lettres compromettantes que celui-ci détient, en le tuant s'il le faut.

Aly se rend chez D'Angy, mais, au lieu de le supprimer, il lui avoue la vérité. Il lui demande les lettres compromettantes et jure qu'il va les utiliser de telle sorte que lui-même et D'Angy soient vengés de l'infâme Emma.

Aly se rend chez le duc et Emma, qui se sont mariés.
Il remet les lettres au duc, sans qu'Emma en soit informée. Le duc sait maintenant qui il a épousé.
Il prépare sa vengeance. Au cours d'une réception, il prie Emma de porter un voile. Si nous avons bien saisi, il s'agit d'un voile spécial, qui prendra feu s'il est exposé au soleil, et, justement, le duc expose son épouse voilée à la lumière du jour …





Antonietta Calderari est la courtisane Emma Vallona
L'ultima vittima (La dernière victime, 1913) de Roberto Roberti : des rêves de grandeur

L'ultima vittima (La dernière victime, 1913) de Roberto Roberti : des rêves de grandeur

Antonietta Calderari et Federico Elvezi
L'ultima vittima (La dernière victime, 1913) de Roberto Roberti : des rêves de grandeur

Giuseppe De Witten et Federico Elvezi
L'ultima vittima (La dernière victime, 1913) de Roberto Roberti : des rêves de grandeur

Roberto Roberti est le duc