Le mani sulla citta' (Main basse sur la ville, 1963) de Francesco Rosi : les habitants expulsés

Hédy Sellami



Film italien.

Noir et blanc.




Le mani sulla citta' (Main basse sur la ville, 1963) de Francesco Rosi : les habitants expulsés


Lionello Santi présente

Le mani sulla citta'

Une production Galatea

Scenario : Francesco Rosi, Raffaele La Capria, Enzo Provenzale et Enzo Forcella, d'après un sujet imaginé par Francesco Rosi et Raffaele La Capria

Assistants du réalisateur : Marco Guarnaschelli, Mario Forges Davanzati, Fernando Cicero et Roberto Pariante

Ingénieur du son : Vittorio Trentino

Photographes : Mario Dolcetti, Vittorugo Contino et Giuseppe Muratori

Montage : Mario Serandrei

Assistante monteuse : Eva Latini

Enregistrement sonore Fonolux - Western Elettric

Décors : Sergio Canevari, assisté de Carlo Agate

Architecte : Massimo Rosi

Musique : Piero Piccioni

Enregistrement RCA Italiana

Directeur de la photographie : Gianni di Venanzo


Rod Steiger est Nottola
Carlo Fermariello est De Vita
Guido Alberti est Maglione
Salvo Randone est De Angelis, le nouveau maire
Vincenzo Metafora est le maire de Naples jusqu'aux nouvelles élections
Angelo d'Alessandro est Balsamo
Dany París est la maîtresse de Maglione



L'action se situe en Italie, à Naples, à l'époque contemporaine du film.

Nottola et son fils font de l'argent dans la promotion immobilière.
Ils veulent que la ville s'étende sur des terrains qu'ils auront achetés pour rien et qui, une fois construits, et la ville ayant financé l'installation de l'eau, du gaz etc, vaudront beaucoup plus cher.

L'opération s'effectue et la construction des immeubles commence. Mais, l'un d'eux s'effondre, faisant des victimes.

Sur l'insistance du conseiller municipal communiste De Vita, qui déplore que le business privé, l'affairisme et les conflits d'intérêts l'emportent sur le bien public, une commission d'enquête municipale est créée, que la Droite vide de toute substance.

Pendant ce temps, la destruction du vieux Naples se poursuit et les habitants des anciens quartiers sont expulsés (notre extrait).

Le père Nottola est allié à un parti politique du Centre. Or, les élections approchent, et il veut absolument être conseiller municipal.

Les articles d'une certaine presse, les pressions exercées par les communistes, l'opinion publique poussent le Centre à se séparer de Nottola, devenu un allié gênant.

Les élections ont lieu. Un nouveau maire est élu.
Les conseillers municipaux doivent être désignés. Le nouveau maire réussit à réconcilier le Centre et Nottola. Celui-ci est nommé conseiller municipal.

La spéculation immobilière peut poursuivre son cours, au grand bénéfice de Nottola.




Rod Steiger est Nottola
Le mani sulla citta' (Main basse sur la ville, 1963) de Francesco Rosi : les habitants expulsés

Carlo Fermariello est De Vita
Le mani sulla citta' (Main basse sur la ville, 1963) de Francesco Rosi : les habitants expulsés

Guido Alberti est Maglione
Le mani sulla citta' (Main basse sur la ville, 1963) de Francesco Rosi : les habitants expulsés

Salvo Randone est De Angelis
Le mani sulla citta' (Main basse sur la ville, 1963) de Francesco Rosi : les habitants expulsés

Le maire avant les nouvelles élections
Le mani sulla citta' (Main basse sur la ville, 1963) de Francesco Rosi : les habitants expulsés